Langage - Birman (langue)

Langage  >  Birman

Birman (langue)

Le birman (မြန်မာစာ en langue écrite ; မြန်မာစကား en langue orale) appartient à la famille tibéto-birmane. Il est la langue officielle de la Birmanie (République de l'Union du Myanmar), où il est parlé comme langue maternelle par environ 30 millions de personnes (sur 46 millions d’habitants). Il trouve son origine dans les parlers de la dépression centrale du pays, se distinguant plus ou moins d’autres dialectes birmans comme le rakhine de la Province d’Arakan qui en est très proche ou l’intha du lac Inle qui s’en distingue un peu plus. 10 millions de personnes parlent le Birman en seconde langue en Birmanie, où il est langue obligatoire de l'enseignement.

Le birman est la langue officielle de la Birmanie, pratiquement la seule enseignée, ainsi que la langue maternelle de la majorité des habitants natifs de la dépression centrale traversée du Nord au Sud par l’Irrawaddy ainsi que du delta et de la chaîne Tenasserim à l’extrême Sud.

Cette carte ne peut rendre compte de la multiplicité des langues parlées dans le pays, mais situe les trois grandes familles auxquelles elles appartiennent pour la plupart et distingue l’aire birmanophone des autres langues tibéto-birmanes.

* 1 = États birmanophones.

* 2 = États d’autres langues tibéto-birmanes.

* 3 = États de langues tibéto-birmanes : arakanais et birman

* 4 = Karen (famille tibéto-birman)

* Autres familles de langue :

* 5= État Shan de langue proche du thaï (langues Tai-Kadai) et thaï du Sud

* 7 = État Môn partiellement de langue môn (langues môn-khmer).

Pays

Birmanie

La Birmanie ou Myanmar (en birman courant ဗမာ = Bama, en birman formel မြန်မာ = Myanmâ ), en forme longue la république de l'Union du Myanmar, en birman Pyidaungzu Thammada Myanma Naingngandaw ) est un pays d'Asie du Sud-Est continentale ayant une frontière commune avec la Chine, le Laos, la Thaïlande, le Bangladesh et l'Inde. Elle est bordée par la mer d'Andaman au sud et par le golfe du Bengale au sud-ouest, avec environ de côtes au total.

Le pays a connu depuis 1962 une série de dictatures militaires. De 1988 à 2011, la Birmanie a été officiellement dirigée par le Conseil d'État pour la paix et le développement. Cette junte a officiellement laissé la place en 2011 à un pouvoir civil dirigé par l'un de ses anciens membres, mais le poids de la hiérarchie militaire reste prépondérant dans les faits. La relative libéralisation du pays qui s'est confirmée depuis a conduit l'Union européenne et les États-Unis à suspendre ou lever en avril et septembre 2012 l'embargo qu'ils imposaient au pays depuis les années 1990, exception faite des ventes d'armes. À la suite de la victoire de son parti, la Ligue nationale pour la démocratie (NDL) aux élections de novembre 2015, un proche d'Aung San Suu Kyi, Htin Kyaw, devient président de la Birmanie le 15 mars 2016, alors qu'elle-même accède le 6 avril au poste de « ministre du conseil d'État », équivalent de premier ministre. Toutefois 25% des sièges de députés sont occupés par des militaires non élus. Le 28 mars 2018, Win Myint devient le nouveau président, après démission de Htin Kyaw pour raisons de santé.

Langage

Burmese language (English)  Lingua birmana (Italiano)  Birmaans (Nederlands)  Birman (Français)  Birmanische Sprache (Deutsch)  Língua birmanesa (Português)  Бирманский язык (Русский)  Idioma birmano (Español)  Język birmański (Polski)  缅甸语 (中文)  Burmesiska (Svenska)  Limba birmană (Română)  ビルマ語 (日本語)  Бірманська мова (Українська)  Бирмански език (Български)  버마어 (한국어)  Burman kieli (Suomi)  Bahasa Myanmar (Bahasa Indonesia)  Mjanmų kalba (Lietuvių)  Barmština (Česky)  Birmanca (Türkçe)  Birma keel (Eesti)  Barmčina (Slovenčina)  Burmai nyelv (Magyar)  ภาษาพม่า (ไทย)  Birmiešu valoda (Latviešu)  Βιρμανική γλώσσα (Ελληνικά)  Tiếng Miến Điện (Tiếng Việt) 
 mapnall@gmail.com