Langage - Mannois

Langage  >  Mannois

Mannois

Le mannois ou manxois (Gaelg ou Gailck en mannois) est une langue celtique appartenant à la branche des langues gaéliques, et parlée sur l’île de Man, en mer d’Irlande par environ.

Cette langue se différencia de l’erse (gaélique écossais) vers le. C’est une des langues officielles de l’île ; les lois doivent être proclamées en mannois et son enseignement a été mis en place dans les écoles. Ned Maddrell, mort en 1974, fut le dernier locuteur originel de la langue, avant l'apparition de la nouvelle génération de mannophones une vingtaine d'années plus tard. Ce démarrage fut surtout possible grâce aux efforts de plusieurs enthousiastes (notamment Brian Stowell) à un niveau local. Le mannois est maintenant reconnu comme langue régionale dans le cadre du Conseil britannique-irlandais et de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires. En 2011, 50 personnes le parlaient comme langue maternelle (des enfants bilingues en immersion), et environ comme seconde langue, soit 134 locuteurs de plus que lors du recensement effectué en 2001.

Le mannois étant étroitement lié à d'autres langues celtiques comme l'irlandais de l'Ulster ou le gaélique du Galloway, on estime qu'il a sans doute été introduit par des colons sur l'île de Man au et a émergé en tant que langue autonome après la chute du Royaume de Man et des Îles et avant l'installation des comtes de Derby, représentés par la famille Stanley.

Pays

Île de Man

]], qui agit en qualité de « seigneur de Man ». Ce statut n’en fait pas un État reconnu indépendant, mais l'île dispose d’une large autonomie politique et économique. Ainsi depuis 2011, le lieutenant-gouverneur, fonction jusqu'alors attribuée par la reine, est désigné par un vote de représentants locaux mannois. De fait de son statut et d'une politique fiscale très avantageuse, elle est considérée comme un des lieux privilégiés par l'évasion fiscale, acquérant une réputation de paradis fiscal, notamment depuis les révélations des « Paradise Papers ».

L’île de Man est une terre celte depuis la protohistoire, puis devient un royaume viking au Moyen Âge, soumis à l’influence anglo-saxonne. Les dominateurs scandinaves y ont fondé un système politique basé sur le principe des « citoyens libres » et s’organisant autour du Tynwald qui serait le plus ancien parlement en fonctionnement continu du monde. Elle fait aujourd'hui partie des six nations celtiques (avec l'Irlande, les Cornouailles, la Bretagne, l'Écosse et le pays de Galles) reconnues par le Congrès celtique et la Ligue celtique.

Langage

Manx language (English)  Lingua mannese (Italiano)  Manx-Gaelisch (Nederlands)  Mannois (Français)  Manx (Deutsch)  Língua manesa (Português)  Мэнский язык (Русский)  Idioma manés (Español)  Język manx (Polski)  曼島語 (中文)  Manx (Svenska)  Limba manx (Română)  マン島語 (日本語)  Менська мова (Українська)  맨어 (한국어)  Manksin kieli (Suomi)  Bahasa Manx (Bahasa Indonesia)  Meniečių kalba (Lietuvių)  Manx (Dansk)  Manština (Česky)  Man dili (Türkçe)  Манкс (Српски / Srpski)  Mänksi keel (Eesti)  Mančina (Slovenčina)  Manx nyelv (Magyar)  Manski jezik (Hrvatski)  Manska gelščina (Slovenščina)  Meniešu valoda (Latviešu)  Γλώσσα Μανξ (Ελληνικά)  Tiếng Manx (Tiếng Việt) 
 mapnall@gmail.com